Les trois premieres anness de gouvernance de Macky Sall

French

Les médias ont fait le bilan des trois premières années de Macky Sall à la tête du Sénégal. Les principaux quotidiens du pays ont publié ces 30 derniers jours plus de 1.965 informations où le Président de la République, Son Excellence Macky Sall, a été le principal protagoniste. Concernant les médias audiovisuels,  l’on note plus de 1.130 informations avec un total de plus de 2.520 minutes d’émission (soit 42 heures).

 

 

Les trois principaux thèmes qui ont attiré le plus l’attention de la presse écrite et des médias audiovisuels ont été :

  • LE PLAN SENEGAL EMERGENT (PSE) : Un plan stratégique dont l’objectif est l’émergence économique du Sénégal à l’horizon 2035. Le plan d’actions prioritaires, compris entre 2014 et 2018, promeut la croissance économique, avec une forte répercussion sur le développement humain. Il consolide également la bonne gouvernance et réoriente les priorités avec pour objectif de garantir une stabilité économique, politique et sociale durable.
  • L’ACTE III DE LA DECENTRALISATION : Une profonde réforme de l’architecture de l’administration aussi bien au niveau central, mais plus particulièrement au plan local, avec comme objectif principal, la Décentralisation et la promotion des systèmes de contrôle et de transparence dans la gestion des dépenses publiques. Cette réforme contribuera au renforcement des responsabilités des collectivités locales et du pouvoir des autorités locales, à travers des actions concertées. L’Acte III de la décentralisation va sans doute participer à l’atteinte des objectifs du PLAN SENEGAL EMERGENT (PSE).
  • LA CRISE UNIVERSITAIRE : L’Université sénégalaise traverse une crise profonde, principalement due à l’augmentation considérable du nombre d’étudiants et des diplômés du second cycle, au moment où les infrastructures, les ressources humaines et financières n’évoluent pas au même rythme. Le Président de la République, Son Excellence Macky Sall, n’a depuis lors cessé d’échanger avec les acteurs de l’enseignement supérieur, les médiateurs, les recteurs, les directeurs de collège et d’institution, les représentants du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES), ainsi que le reste des associations et la Société civile, afin de trouver une issue heureuse à cette crise.

 

 

 

Il faut également noter les démarches du gouvernement vis-à-vis de la crise casamançaise. Le Président de la République, Son Excellence Macky a toujours déclaré que la paix en Casamance était l’une des priorités durant son mandat. Les efforts consentis en ce sens se sont traduits par une longue accalmie, rarement survenue depuis l’éclatement du conflit en 1982 dans cette région méridionale du Sénégal. L’armée et la rébellion ont tous opté pour une issue pacifique de la crise. L’engagement du président pour la paix en Casamance a participé entre autre à sa nomination le 30 janvier dernier à Dresde, en Allemagne, comme  “ Homme de paix et de dialogue entre les peuples”.

 

Región: